logotype

La Naturopathie au service du sport et de la santé

Optimisez votre santé et vos performances sportives par le lifestyle

Suivi, accompagnement & conseils santé - Vincent Cazaubon - Naturopathe

Nos Articles
Partager sur facebook

Comprendre et soigner naturellement le Candida Albican

Comprendre et soigner naturellement le Candida Albican

Tu as le Candida Albican et tu réalises que plusieurs de tes problèmes viennent de là ? J'aimerais atténuer tes peurs et te faire comprendre que le Candida, c'est pas si terrible que tu le crois, j'en ai pour preuve que 100% de la population a le Candida Albican en lui, attend je vais t'expliquer !

Juste avant ça, je t'invite à partager cet article si tu apprécie le contenu que je te propose.
Et le top du top serait que tu glisses sur ton blog ou ton site un petit lien qui redirigera tes lecteurs sur cet article. Sincèrement, si tu en as la possibilité c'est une grande valorisation de mon travail et je t'en remercierais !


On est parti, je te disais que le Candida Albican tout le monde l'a, et pour cause il s'agit d'une souche commensale : c'est à dire que tant que cette souche est en harmonie avec les autres, l'écosystème est sain, le candida joue son rôle. En fait, le problème, c'est son surdéveloppement.

Avant toute chose, il serait bon de prendre conscience de l'impact de l'équilibre acido-basique, de l'abus de fruits secs et de noix oléagineuses (pulsions qui peuvent-être causés par un ralentissement du métabolisme), et de l'importance des associations alimentaires durant la période d'alimentation hypotoxique.


Pourquoi j'ai le Candida Albican ?


Le Candida est un micro-organisme qui se développe pour plusieurs raison, et la première est un terrain intestinal congestionné propice aux fermentations. Cette dérégulation du microbiote est un mécanisme d'adaptation du corps qui cherche à maintenir un état d'équilibre, malgrés les obstructions qui encombrent son bon fonctionnement.
Le microbiote intestinal en place va alors influer sur notre psyché via le nerf vague et la productions de neuro-hormones. Nous pouvons alors déclencher des TCA, avoir des pulsions alimentaires, puis quand notre intestin devient poreux par les fermentations constantes, nous pouvons commencer à manifester des mycoses ou de l'inflammation au niveau des muqueuses.


Vous l'avez compris, le Candida Albican n'est pas le méchant à exterminer, vous devez simplement modifier vos habitudes (alimentaires entre autre) et retirer les causes qui ont amenés à ce dérèglement.


Vidéo Candida Albican :



Préparer le terrain et changer ses habitudes progressivement

Mais avant tout, vous devez comprendre le rôle du foie dans ce que nous allons mettre en place.
-Le foie joue le rôle de filtre microbien. En réadaptant votre flore intestinale, vous devez prendre en compte le fait que la charge toxique de votre organisme va augmenter. En effet, votre foie joue le rôle de filtre microbien, et il traitera les "cadavres" des micro-organismes. Si la charge toxique remise en circulation est supérieure à votre capacité d'élimination, vous pouvez subir ce qu'on appelle un DIE OFF aussi appelée réaction d'Herxheimer. A titre d'exemple, lorsque nous sommes intoxiqués aux métaux lourds, le Candida en nous se développe, c'est une réaction d'adaptation nécessaire à notre survie, comme toujours nous perdons en qualité de vie au profit de la durée. Le Candida piège donc bien des substances toxiques et se développe en rapport direct avec notre équilibre acido-basique. Lorsque nous régulons notre microbiote intestinal, que les populations de candida diminuent, les toxines qu'ils stockaient sont relâchés et doivent être éliminés. Parmi elles, l'acétaldéhyde, un puissant neurotoxique, l'éthanol (pas top pour les muqueuses), ou encore l'acide urique. Ces substances ainsi relâchés ayant un effet direct sur la psychée, mais également sur la santé des tissus de notre intestin, nous pouvons avoir l'impression d'être HS et complètement dans le brouillard. SI VOUS RESSENTEZ CES SYMPTÔMES diminuez le dosages de vos probiotiques et des outils naturels aux propriétés anti-fongiques que vous consommez. Il ne faut pas aller trop vite, nous réagissons tous à des degrés différents selon l'état de notre terrain et de nos spécificités.


Il faudra donc soutenir le foie par des plantes aux fonctions hépato-protectrices comme le Desmodium et le Chardon-Marie. Nous ne devrons pas non plus négliger de soutenir l'élimination rénale et intestinale. C'est NECESSAIRE, car si un Die-Off trop puissant se produit, la fatigue ne permet plus au corps d'éliminer, il doit gérer en priorité la charge toxique actuelle, et la solution toute trouvée est que le candida se redéveloppe à nouveau. Cercle vicieux ? Ne t'inquiètes pas je vais t'expliquer comment tu peux en sortir !

Nous passons donc aux solutions, si tu veux reprendre en main le contrôle de ta santé via les leviers qui te sont accessibles (ton alimentation, ton hygiène de vie, etc...), tu es libre de me contacter si tu as des questions !


Les causes du Candida Albican

Comme promis, je vais t'expliquer comment sortir de cette boucle. On va donc voir les causes profondes dans un premier temps et les solutions qui s'appliquent, puis nous verrons les actions complémentaires qui viendront soutenir notre démarche principale.


Tu dois comprendre que le Candida Albican n'est pas la cause directe de tes problèmes, il est déjà une conséquence d'un déséquilibre plus profond. Et tu dois cibler, grâce à tes connaissances ou à l'aide d'un praticien, quelles sont le ou les causes qui, chez toi, sont prépondérantes afin de les traiter par ordre de priorité. Ceci bien évidemment dans le but de voir un maximum de résultats pour un investissement minimum, ce qui te poussera à continuer de t'investir pour ta santé.
Il y a par exemple un stress chronique vécu au quotidien, le harcèlement au travail, une forte tension à la maison, qui va générer une suractivation du SN sympathique, inhibant l'action du SN parasympathique. Simplement ça veut dire que votre corps entre en stress, il puise dans ses réserves, le métabolisme s'accélèrère, il produit des hormones liées au stress qui acidifient au long terme l'organisme, le système immunitaire s'affaiblit, la cicatrisation et la digestion également. S'en suivent fermentations et réadaptation du microbiote intestinal à notre nouveau métabolisme.. A la base, ce stress dans un cadre naturel s'active lorsque tu te fais courser par un tigre, c'est ponctuel. Mais nous ne vivons plus dans un cadre naturel, et nous ne sommes pas conçu pour vivre ces stress.

Si tu as vécu un stress ponctuel mais que tu te rémémores chaques jours (tu as été batu, humilié, tu t'es fait larguer, tu t'es fait tromper, tu as subi le décès d'un être cher, traumatisme, accident, événement, etc...) ton cerveau ne fait pas tellement la différence entre les souvenir et l'instant présent. Tu revis les émotions chaque jours, et déclenche un cascade de réactions biochimiques liées au stress en question à chaque fois que tu revis cela. Et ça, ça te bouffe parce que c'est non stop puisque ça ne vient pas de quelqu'un d'autre, mais bien de toi. Ton estime de toi peut en prendre un coup, tu vois ta confiance en toi chuter et tu n'arrives pas à remonter la pente. La solution ici est de te recentrer, d'avancer, peu importe les raisons que tu trouveras, met en place des choses dans ta vie. Soignes toi, reprend conscience de ta valeur et de la valeur du temps que vaut ta vie. Intègres-le au plus profond de toi, tu n'as besoin de personne pour être toi, et personne n'a légitimement le droit de se placer au dessus de toi (et toi non plus d'ailleurs...). Parfois l'hypnose, ou l'auto-hypnose en se formant pour les personnes non réceptive à l'hypnose externe, est une excellente voie de travail qui peut s'avérer très utile.

Autre cause profonde, et cette fois-ci qui n'a rien à voir avec la notion de stress psychologique : les intolérances alimentaires. En effet, il faut comprendre qu'il y a une différence entre ce qu'on avale, ce qu'on digère, ce qu'on assimile, c'est qu'on utilise et élimine. Un aliment peut très bien ne pas poser problème pour untel mais poser soucis pour quelqu'un d'autre. Encore une fois nous sommes tous différents et les symptômes sont comme les voyants de notre tableau de bord, ils sont les témoins de déséquilibres plus profonds.

Le lactose du lait est par exemple relativement mal digéré par les Européens, j'ai eu une cliente qui a déclenché du jour au lendemain des crises d'angoisses, l'arrêt des produits laitiers a été une solution simple et rapidement efficace. Bilan ? Arrêt des produits laitiers pendant 1 semaines : instantanément plus de crises d'angoisses, consommation d'un yaourt au bout d'une semaine et 15mn plus tard : nouvelle crise d'angoisse. Par son expérience elle a vite fait le lien et à pu trouver un compromis qui lui correspond afin de ne plus souffrir de ce symptôme.


Faut-il arrêter les glucides ?


Sauf avis contraire de votre médecin, je vous dirais : absolument pas. Vous devez simplement éviter les amidons les plus complexes, ceux qui nécessitent le plus de ressources énergétiques pour la digestion, et celles qui ont une forte charge glycémique qui risquent de fermenter. Le fameux ventre de femme enceinte, chez les Hommes appelé le ventre à bierre, n'est que le résultats d'un intestin en fermentation constante. Certains aliments sont susceptibles de fermenter dans l'intestin. Le riz blanc, les pommes de terre sont à exclure dans un premier temps, le blé, l'orge, le seigle, les produits laitiers, les levures & produits fermentés, sont à exclure (oui même le kombucha). L'homéostasie s'impose d'elle même en l'absence de perturbation. Il nous faut donc soutenir notre corps dans sa dynamique, mais éviter de toucher aux produits fermentés qui nécessitent un microbiote déjà en place. Couplez des fibres végétales à vos glucides afin de faire réduire la charge glycémique !


D'autres causes de prolifération du Candida Albican existent :

Notre corps traverse le temps et subit des chocs (physiques, émotionnels, etc...) que nous apprenons à surmonter pour devenir plus fort. Parfois, nous ne pouvons passer au dessus, surtout quand ces chocs sont physiques. La consultation chez un Chiropracteur ou un Ostéopathe, afin de checker la structure osseuse, peut alors être une bonne solution.
D'autres fois, une alimentation hypocalorique sur des mois ou des années a pu amener à un ralentissement du métabolisme (et donc des mécanismes de détox et d'élimination) et, de fait, du transit et de la digestion, amenant aux fermentations et à la prolifération du candida albican.


Une certaine sensibilité électro-magnetique non ressentie peut également troubler le corps dans ses mécanismes d'adaptation et obstruer les processus d'homéostasie.


Comment réguler son Candida Albican ?

Pour réguler le Candida Albican, il vous faut trouver la/les causes qui induisent la nécessité de son surdéveloppement. Sans régler le/les problèmes de fond les résultats seront limités. Toutefois voici un extrait non exhaustif d'outils et de plantes qui peuvent vous aider dans votre démarche.

Attention, vous êtes responsables de vérifier si ces plantes/compléments ne vous sont pas contre-indiqués. Afin d'être conseillé dans vos choix, vous pouvez me contacter.


-On soutien le système nerveux avec des plantes adaptogènes et des bonnes pratiques (filtre lumière bleue, rhodiola rosea, eleuthéroccoque, baies de schysandra, etc...) (on ne détoxine pas sans énergie nerveuse, sinon on risque un Die Off). La récupération nerveuse est LA BASE de votre problématique ! Au delà des plantes et des filtres à lumière bleue, limitez votre exposition aux ondes, éteignez votre compteur et le wi-fi la nuit, allez marcher en forêt, faites-vous massez, lâchez prise sur ce qui vous stress, débutez le sport, changez votre quotidien !


-Stoppez les sources de glucides à forte charge glycémique (gluten, riz, pommes de terre) et les produits industriels indigeste. Couplez vos glucides à des fibres végétales (coriandre, aneth, salade, mâche, cresson, etc...) afin de stabiliser au mieux votre glycémie.


-On soutien le foie : Infusions de Chardon Marie et/ou de Desmodium 15mn avant les repas.
-Le Lapacho possède la propriété de briser la barrière de protection du candida.
-La Gymnema Sylvestris permet de transformer les biofilms en tissus afin de permettre leur futur évacuation, elle a également une action régulatrice de la glycémie et inhibe la perception du goût sucré par les papilles gustatives. C'est une véritable alliée pour les personnes qui souffrent de compulsions alimentaires.
-Le charbon actif, en cure il soulage les reins, mais il absorbe également les gaz intestinaux et est relativement efficace sur les ballonnements et les fermentation. C'est un atout très intéressant qui peut cependant constiper si consommé régulièrement..
-Hydratez-vous convenablement, utilisez de l'eau peu minéralisée style MontCalm, MontRouscous ou encore Rosée de la Reine. Si vous êtes en fatigue chronique, ces eaux peuvent favoriser la déminéralisation plutôt que de favoriser la bonne élimination rénale. Dans ces cas mélangez votre eau de boisson avec un peu d'eau de Quinton. Pour avoir goûté l'eau issu des filtres Berkey, je peux vous dire que c'est la meilleure eau que j'ai pu boire dans ma vie.


Si toutefois vous n'avez pas les moyens d'investir et que vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez suivre ce tuto pour construire votre propre système de filtration, vous n'aurez plus qu'à vous procurer des filtres Berkey.
-Pratiquez une activité physique à hauteur de vos capacités d'adaptation afin d'augmenter votre métabolisme et les fonctions qui en dépendent.
-Favorisez la circulation Lymphatique avec une activité sportive, en utilisant des plantes astringentes comme le Grand Plantain, ou avec des pratiques telles que les bains dérivatifs et le brossage à sec. Vous aurez beau soutenir vos émonctoires, si votre lymphe ne circule pas correctement, alors l'élimination sera limitée par ce facteur.
-Utilisez les plantes adaptogènes comme la Rhodiola Rosea, l'Eleuthérocoque, l'Ashwagandha, afin de soutenir votre système nerveux et de diminuer l'impact des stress sur votre physiologie.

Allez plus loin avec les formations en Naturopathie & Hygiénisme