"Moi je ne vis pas pour manger, je mange pour vivre."
Claire Sigouin - 98 ans

Nos Articles

Retour aux catégories

Partager sur facebook

Le mécanisme de l'inflammation et l'huile de Ricin

L'huile de ricin est nommée Castor Oil en anglais, ou encore Palma Christi, traduit en français en "Paume du Christ". Et nous pouvons aisément imaginer que si ce nom lui a été donné, c'est qu'elle en mérite la connotation. L'inflammation est une autoroute à globule blanc qui a pour objectif de stimuler notre système immunitaire sur la zone enflammée. Afin de signifier l'inflammation, la médecine utilise le terminatif "-ite", ainsi l'appendic-ite témoigne simplement de l'inflammation de l'appendice, une bronch-ite signifie que nos bronches sont enflammées, etc.

Comme nous venons de le voir, l'inflammation est un mécanisme de notre organisme afin de stimuler notre système immunitaire sur la zone ciblée. Notre système immunitaire est stimulé dès qu'il y a du travail de nettoyage à effectuer, et cela se passe, le plus souvent, sans même que nous nous en rendions compte. Cependant il arrive parfois que les agents épurateurs de notre organisme ne soient pas assez nombreux vis-à-vis de la quantité de travail qu'il y a à effectuer.


Le principe actif de l'huile de Ricin est l'acide ricinoléique, utilisé en compresse externe, ce principe actif va traverser notre peau et se rendre sur la zone ciblée. L'huile va ouvrir un canal prioritaire pour nos globules blancs qui vont alors se dépêcher sur la zone ciblée, tout comme le ferait l'inflammation. Ces derniers affluant, le corps n'a plus la nécessité d'utiliser l'inflammation qui diminue alors.

Cependant, ceux-ci vont seulement aider à décongestionner la zone, à remettre en circulation les déchets stagnants qui ont générés l'inflammation. Mais si nos émonctoires, nos organes d'élimination tels que les reins, l'intestin, la peau, ne fonctionnent pas de façon adéquate, nous n'élimineront pas efficacement ces déchets que nous allons stocker de nouveau.

De ce fait, si nous utilisons cette huile de façon symptomatique, sans revoir notre façon de nous alimenter, sans soutenir nos organes d'élimination, sans permettre à notre lymphe de circuler adéquatement, nous allons nous fatiguer peu à peu et risquons de nous auto-intoxiquer.

Il s'agit donc d'un outil complémentaire à une réforme de mode de vie, permettant de soutenir et de faciliter les symptômes de nettoyage que met en place notre organisme lorsque nous les permettons.


L'huile de ricin est obtenue à partir des graines des plants de ricin.
Ces graines contiennent de la ricine, une protéine mortelle dont aucun antidote n'est connu à ce jour.
La ricine est une protéine hydrosoluble, elle ne se retrouvera finalement pas dans l'huile, ce qui en fait un produit totalement sûr. Il n'y a alors absolument pas à s'inquiéter, cette huile est absolument non-toxique !

Cependant, en interne, elle induit une purge puissante, potentiellement violente et douloureuse. Aussi, il serait sage de privilégier d'autres moyens plus doux, comme les téguments de psyllium blond ou encore les graines de chia, afin de nettoyer et d'entretenir notre milieu intérieur.
Bien que certaines personnes puissent vivre un avantage particulier à l'utiliser en interne, cela ne doit pas être régulier et sera totalement déconseillé aux personnes ayant les intestins irrités, manifestant des Maladies Inflamatoires Chroniques de l'Intestin, ainsi que pour les personnes étant en fatigue chronique ou ayant des troubles hépatiques. Potentiellement abortive, il est absolument impératif pour les femmes enceintes ou allaitantes de ne pas en consommer par voie interne, et, par précaution, également l'éviter en externe car elle pourrait induire une fausse couche, même par voie externe et surtout dans les premiers mois. En parallèle, en fin de grossesse elle pourrait aider à faciliter l'accouchement le jour J, en externe bien entendu.

L'utilisation en externe pourra donc s'avérer beaucoup plus adaptée dans la grande majorité des cas afin de profiter de ses bénéfices en fond et d'éviter tout désagrément.


Pour l'utiliser en externe, il nous suffit de trouver un tissus et de l'imbiber de l'huile que nous poseront sur la zone que nous souhaitons cibler, l'intestin, le foie, les reins, ou toute autre zone. Qu'elle soit enflammée ou non, selon si nous souhaitons réduire la manifestation d'un symptôme inflammatoire ou si nous souhaitons simplement aider notre organisme à épurer une zone particulière. Une fois le tissus apposé sur la zone, nous recouvrirons celui-ci d'une bouillotte afin de dilater les pores de la peau dans le but de potentialiser l'action de l'huile en favorisant la traversée de notre membrane cutanée.
Il faudra laisser la compresse agir un minimum de 45mn, pouvant monter facilement jusqu'à 1h30. Pourquoi ne pas faire ça le soir dans son lit avant de s'endormir, en lisant par exemple un livre, quitte à s'endormir avec !

Afin que son efficacité soit maximale, il serait préférable de viser juste, de ne pas dépasser sur d'autres organes afin de centraliser son action. Par exemple si nous visons l'intestin, évitons autant que possible à ne pas dépasser sur le foie, et vis versa.

En cas d'otite, rien ne nous empêche de nous mettre une ou deux gouttes dans les oreilles afin de favoriser la décongestion de la zone, de même en cas de conjonctivite où nous pourrons nous mettre une goutte dans l'oeil puis masser sans aucun problème. Cela sera absolument indolore !

L'huile de ricin étant une huile très épaisse, elle est très efficace en "oil pulling" afin d'entretenir une hygiène buccale impeccable. Nous y reviendront plus spécifiquement dans un article consacré à l'oil pulling.


L'expérimentation interne

Si vous souhaitez l'expérimenter en interne, sachez que les dosent varient fortement d'une personne à l'autre. Pour certaines personnes, 1 cuillère à café sera ressentie, pour d'autres 2 cuillères à soupes seront nécessaires tandis que pour d'autres encores 5 cuillères à café ne déclencheront aucune manifestation apparente. Cela ne veut pas dire que l'huile n'agit pas, aussi, il est possible qu'à sa seconde utilisation en interne, un dosage qui ne déclenchait rien sera très actif.

Les anciens avaient pour habitude d'en consommer 20ml aux changements de saison, c'est pour cela que nous la trouvons à ce dosage, au maximum, dans les commerces, afin d'éviter une consommation trop importante.

Il est préférable de consommer l'huile à jeûn et de ne pas la mélanger à un jus de fruit afin d'éviter une association qui ne potentialiserait pas l'utilisation ni de l'huile, ni du jus, par notre organisme.

Il y a d'ailleurs de grandes chances qu'elle soit plus efficace à faible dosage chez les personnes qui ont un intestin un minimum nettoyé et peu encombré. Cependant prenez garde si vous souffrez de troubles hépatiques, étant très épaisse, notre organisme dépensera une énergie conséquente afin de l'émulsifier dans le but de l'assimiler. L'utilisation en interne est vraiment à proscrire dans ces cas, de même pour les personnes ayant les intestins irrités. L'usage externe sera vraiment à favoriser.


En tant que cosmétique


L'huile de Ricin est également utilisée en cosmétique, afin de renforcer les cheveux par exemple. Comme il s'agit d'une huile très grasse (la blague) et épaisse, vous pouvez prévoir le coup en l'appliquant un soir, la veille du jour où vous allez vous laver les cheveux, afin de la laisser agir toute la nuit sur vos cheveux. Si vous voulez éviter les tâches d'huiles sur votre oreiller ou sur votre matelas, préférez mettre une serviette autour de vos cheveux, sur votre matelas, ou tout simplement porter un bonnet.

Elle est également top pour la peau qui mettra un certain temps à l'absorber au vu de sa consistance. Aussi, comme une bonne oxygénation de notre peau est nécessaire, nous éviterons de l'utiliser régulièrement et préfèrerons alterner avec d'autres huiles comme l'huile d'argan, de figue de barbarie, de coco vierge ou encore de jojoba pour cette utilisation cosmétique.


Où la trouver ?

L'huile de Ricin peut se trouver dans les magasins biologiques, dans les parabiopharmacies et même dans certaines pharmacies où, dans ce dernier cas, elle ne sera pas biologique. Il est important de prendre en compte le facteur "biologique" car cette huile va pénétrer dans notre milieu interne. Or, le gras s'imbibe très facilement des toxines qu'il va véhiculer par la suite. Il serait dommage de faire pénétrer, à notre insu, des déchets dans notre milieu interne.

Certains médicaments anti-inflammatoires fonctionnent d'ailleurs grâce à l'huile de ricin qu'ils contiennent, qui en est l'agent actif majoritaire, sauf que ces médicaments contiennent bien d'autres excipients qui vont, eux-aussi, rejoindre notre milieu interne, sur la zone même que nous cherchons à épurer ! A quoi bon vendre le produit pur, ce serait trop simpliste et ne générerait pas de bénéfice, on ne brevette pas une substance naturelle...

De plus, elle est souvent vendu en toute petite quantité et hors de prix, généralement une huitaine d'euros pour 20ml ! Nous vous conseillons donc de vous approvisionner sur internet en l'achetant au litre, ce qui vous coûtera généralement moins de 20€ pour un litre qui vous durera très longtemps.


Nous vous conseillons vivement l'excellent site AromaZone qui en propose a un prix très abordable.



Source


►Celme Vieira et al ; Effect of ricinoleic acid in acute and subchronic experimental models of inflammation ; Mediators of Inflammation Volume 9 (2000), Issue 5, Pages 223-228 : Cliquer ici